Search
  • Inês Mota

Mon expérience de stage Erasmus + avec Red Ladder Theatre Company

Il y a un peu plus d'un an, j'ai reçu la tant attendue réponse favorable de la part de Red Ladder Theatre Company à ma demande de faire un stage Erasmus+ avec eux. Ils m'ont parlé des projets très intéressants qu'ils avaient planifiés pour l'année suivante et quelles responsabilités ils envisageaient pour moi. Je n'avais pas besoin d'être convaincue - cela me semblait une opportunité incroyable. Et ça l'a été! Quelques mois plus tard, je me suis donc retrouvée à Leeds, en Angleterre, où ils sont basés, à la mi-avril.

​Choc initial mis à part, tout s'est bien passé. Avant mon arrivée, ils m'ont trouvé un endroit charmant où loger avec un couple très sympa. Quand je suis finalement arrivé, Chris Lloyd, le producteur, est venu me chercher à la gare routière située juste à côté de leur bureau.

Quelques semaines plus tard, les répétitions de la première production que j'ai suivie ont commencé. C'était une version réduite, pour faciliter la tournée en espaces alternatifs, de leur production de l'année précédente, intitulée The Damned United - une pièce sur les quarante-quatre jours tortueux où Brian Clough a été gestionnaire de Leeds United, un club de football qu'il avait dédaigné publiquement pendant des années avant d'accepter le poste.

Red Ladder a emmené cette pièce au Edinburgh Fringe Festival et j'ai donc eu l'opportunité de visiter le festival pendant quatre jours et de voir seize spectacles incroyables avec mon passe de membre de la compagnie.

​Lorsque je suis rentrée à Leeds, les préparations pour le projet principal de mon stage ont commencé. Celui-là consistait en une production site-specific pour un entrepôt situé à la périphérie du centre de Leeds. La pièce, intitulée The Shed Crew, se s'est basée sur le livre Urban Grimshaw and the Shed Crew de Bernard Hare. Elle invitait le public a plonger dans les histoires réelles de la vie d'un groupe de jeunes adolescents qui ont grandi à Leeds dans des conditions d'extrême pauvreté et de manque de soins.

Avec l'équipe de scénographes constituée par Ali Allen et Charlie Stanley, j'ai contribué à la construction de ce monde.

Pendant le mois d’août, nous avons libéré l'espace dans l'entrepôt afin de pouvoir construire la structure en échafaudage de la scénographie. En plus, nous nous sommes certifiés que cet espace était sécurisé et que comédiens et public pouvaient se déplacer librement. Nous avons ensuite préparé aussi d'autres endroits pour créer un bar, des espaces d’exhibition et les coulisses. C'était un travail difficile mais gratifiant.

Début Septembre, les répétitions ont commencé et tout l'espace a pris vie! L'action s'est propagée partout et rapidement cet immense espace de l'entrepôt semblait petit. Quelques semaines après, j'utilisais déjà une machine à fumée, je déplaçais des costumes dans les coulisses d'une scène à l'autre, et je préparais les accessoires pour les comédiens pendant la première du spectacle.

Dès le départ, ce processus a été très stimulant et fructueux. C'était fantastique de rencontrer et de travailler avec autant de personnes sympathiques et dévouées. Il s'est instauré une ambiance très positive de partage et de compréhension alors que nous abordions les questions délicates de la pièce. Je pense que tout cela a été ressenti par le public.

À la fin, nous nous sommes dit au revoir avec de petits gestes de gentillesse, des cartes postales et un dîner pour tous.

​Dès le début, mon experience avec Red Ladder a été formidable. Je n'arrive pas encore à croire la chance que j'ai eue de trouver une compagnie de théâtre si vivante, si intéressante et avec une histoire si riche! L'année prochaine ils célèbrent 50 ans d'existence et, au rythme auquel ils travaillent, ils arriveront à la centaine. Ce fut si difficile de dire au revoir à ces gens extraordinaires! Je suis retournée au Portugal avec de précieuses mémoires, de nouvelles idées et connaissances sur le monde du théâtre et tant de cadeaux et de souvenirs fantastiques que j'ai eu du mal a tout faire tenir dans mes valises!

Un grand merci à toutes les personnes que j'ai rencontrées lors de mon séjour à Leeds pour m'avoir fait sentir comme chez moi! Un merci spécial à Rod Dixon, Chris Lloyd, Jenny Sullivan, Sasha Hawkes, Chris O'Connor et Amanda Tricket, de l'équipe Red Ladder.

3 views0 comments

Recent Posts

See All